Il n’existe pas à ce jour de diplôme national qui soit reconnu pour les architectes d’intérieur. N’importe qui peut donc prétendre à ce titre. Cependant, à y regarder de plus près, il existe des associations et un conseil national qui certifient à leur manière ce titre officieux. Il faut donc que vous regardiez le bagage scolaire de votre architecte d’intérieur, ainsi que son affiliation à l’une ou l’autre des associations nationales.

Cinq ans d’études nécessaires pour devenir architecte d’intérieur

Pour devenir architecte d’intérieur reconnu, le Conseil français des architectes d’intérieur (CFAI) et l’Union nationale des architectes d’intérieur (UNAID) demande à ce qu’une personne ait un niveau de formation bac+5. C’est en tout cas ce que préconise la charte de la « Formation des Architectes d’intérieur » de 1996. Cela signifie que les personnes disposant d’un niveau de scolarité moins élevé ne peuvent être considérées comme architectes d’intérieur, car ce niveau n’est pas suffisant selon la charte.

Un diplôme en art ou en architecture

Le CFAI et l’UNAID préconise une formation en art ou en architecture de niveau bac +5 pour pouvoir prétendre au titre d’architecte d’intérieur. Ainsi, il existe douze écoles supérieures en France dont le diplôme délivré à la fin du cursus est considéré comme compatible avec l’exercice de la fonction d’architecte d’intérieur. Ces écoles sont spécialisées dans les arts, les beaux-arts, les Arts appliqués et l’architecture.

Une reconnaissance obligatoire comme préalable à l’assurance

Un filtre existe tout de même pour protéger ce marché de l’apparition d’architectes d’intérieur non qualifiés. En effet, les assureurs n’acceptent d’accorder une assurance responsabilité civile que si les professionnels prétendants peuvent justifier d’une affiliation à l’un des deux organismes précités.